Les mères qui connaissent déjà les signes d'allergies gardent toujours plusieurs antihistaminiques dans leur armoire à pharmacie. Mais que se passe-t-il si l'allergie ne commence à apparaître qu'après l'accouchement? En effet, un déséquilibre hormonal, une diminution de l'immunité après le travail, contribuent au fait qu'une femme qui allaite peut contracter une maladie de toute nature au cours de cette période, et les réactions allergiques ne font pas exception. Réfléchissez à la façon dont déjà, selon les premiers signes, d'identifier les allergies et quels antihistaminiques peuvent être pris avec l'allaitement.

Le développement d'allergies en lactation

Malgré le lourd fardeau pour le corps subi par une femme lors de l'accouchement, les causes des allergies restent les mêmes que dans une période de vie normale.

Causes et symptômes

Parmi les principales raisons, les catégories suivantes sont distinguées:

  1. Facteurs liés au ménage. Une catégorie courante d'allergènes de la vie quotidienne. Les irritants sont les poils d'animaux, la poussière, les arômes, les détergents, les produits cosmétiques.
  2. Nourriture et boissons. Une éruption cutanée sur le corps, des rougeurs ou des démangeaisons dans la période post-partum peuvent provoquer absolument tous les ingrédients. Il n'est pas nécessaire d'introduire des produits inconnus dans l'alimentation pendant la période de la guerre, de manger et de boire des produits potentiellement dangereux - fruits de mer, chocolat, agrumes, miel.
  3. Médicament. Si une femme qui allaite utilise de nouveaux médicaments pour elle-même, on ne sait pas si une allergie se manifestera. Il est nécessaire de lire la composition des médicaments et, si des composants inutiles sont identifiés, de reporter un tel médicament jusqu'à l'arrêt de la lactation. Et prenez tous les médicaments appropriés après avoir consulté un médecin et avec une extrême prudence.
  4. Le groupe biologique des allergènes. L'immunité d'une femme atteinte du VHB, atteinte d'une maladie infectieuse ou d'un virus, développe des fonctions protectrices en tuant les cellules mortes. À ce moment, une allergie peut juste être activée..
  5. Impact physique de l'extérieur. Le soleil brûlant, l'air sec, le froid sont des sources potentielles de danger pour une personne allergique.

Les symptômes d'allergies en lactation ne sont pas non plus très différents des manifestations de toute personne allergique. Ils peuvent être conditionnellement divisés en plusieurs groupes:

  1. Symptômes respiratoires - pollen, poussière agissent comme des allergènes. Démangeaisons désagréables dans le nasopharynx, écoulement nasal, éternuements fréquents, toux sèche. Une apparition soudaine des symptômes est généralement saisonnière. Avec une anxiété constante, de l'asthme ou une rhinite chronique peuvent se développer, dans lesquels il n'y a pas de température, mais avec des complications, le syndrome de Quincke peut se développer et une réanimation est nécessaire.
  2. Les symptômes d'un trouble du tube digestif - découlent d'une réaction allergique aux produits. Crampes d'estomac, troubles intestinaux, nausées et vomissements.
  3. Les manifestations sur la peau sont une éruption cutanée sur le corps et peuvent être détectées à la fois chez la mère et le bébé. En cas d'utilisation excessive d'un ingrédient allergène, les particules pénètrent dans le lait maternel et avec lui le bébé, ce qui peut à son tour provoquer une éruption cutanée, une érythème fessier ou une séborrhée sur le cuir chevelu. Les conséquences les plus graves se produisent avec la dermatite atopique chez un bébé. Dans ce cas, vous pouvez traiter les allergies à la maison, mais avec un régime sans glucides et l'utilisation d'antihistaminiques.

La spécificité des allergies pendant la période de

Les femmes pendant la grossesse et l'allaitement sont déjà à risque, et les mères souffrant d'hypertension artérielle, de maladies rénales concomitantes et d'œdème pendant la grossesse sont principalement touchées. Lors de l'allaitement, toutes les réactions qui se produisent avant l'accouchement sont amplifiées plusieurs fois, ainsi que la liste des allergènes augmente. Si une allergie prend la mère par surprise, une réaction similaire apparaîtra évidemment chez l'enfant. Étant donné les spécificités des réactions allergiques chez les patients guinéens, il est possible de traiter la maladie uniquement avec certains médicaments approuvés.

Le mécanisme d'action des antihistaminiques

Les particules d'allergènes nocifs, pénétrant dans le corps, provoquent l'action des immunoglobulines de classe E, qui sont produites dans le sang pendant l'infection en quantité accrue, mais sont presque absentes dans l'état habituel. L'immunoglobuline entraîne la libération d'histamine qui, avec d'autres microbes, provoque un processus inflammatoire dans le corps humain. Pour cette raison, des éruptions cutanées sur le corps, des démangeaisons, des rougeurs et des gonflements se produisent, surtout c'est l'histamine qui provoque de tels symptômes.

Dans les allergies, l'histamine libre n'interagit pas avec les protéines plasmatiques.

Les antihistaminiques visent à protéger le corps contre l'histamine sécrétée et sont également un lien de connexion dans le plasma entre l'histamine active et les protéines.

Grâce à ce mécanisme d'action, les antihistaminiques sont largement utilisés dans la lutte contre les allergies.

Différences des antihistaminiques, leur compatibilité avec la lactation

Tous les médicaments destinés à lutter contre les allergies sont divisés en trois groupes:

Antihistaminiques de première génération

Ce sont Tavegil, Suprastin, Diphenhydramine, Diazolin et autres, qui provoquent les conséquences négatives suivantes pour l'organisme: somnolence, effet sur le système nerveux central, troubles du rythme cardiaque. Avec la lactation, la clémastine et la diprazine présentent un risque élevé pour l'enfant (c'est-à-dire les médicaments recommandés pour Gua). Ils réduisent la production de lait, aggravent la condition physique du bébé - le bébé devient irritable, pleure davantage et refuse de téter, alors qu'il y a des signes de léthargie. La prise du deuxième médicament n'est possible qu'une seule fois. En raison de la faible concentration dans le lait maternel, il est permis d'utiliser la diphenhydramine, et même si le bébé a déjà un mois à compter du jour de la naissance et que la grossesse a été complètement à terme. Il peut être utilisé à petites doses et pendant une durée assez courte..

Antihistaminiques de deuxième génération

Ce sont des médicaments tels que Loratadin, Fenkarol, Ebastin, Tsetirizin, etc. Ils ont une formule plus avancée qui n'affecte pas le fonctionnement du cœur, ne conduit pas à la somnolence. Ces médicaments ne sont prescrits pour l'administration qu'une fois par jour, mais leur utilisation est autorisée plus longtemps. En l'absence de maladies concomitantes, les effets secondaires pour la mère et le bébé n'ont pas été trouvés dans tous les articles. Presque excrété dans le lait maternel, le cas échéant, en quantités minimales et inoffensives.

Antihistaminiques de troisième génération

Ce sont Fexadin, Telfast, Fexofast, Desloratadin-teva, Levocetirizin-teva, Erius, Xizal, Sekhifenadin. Des composants de deuxième génération plus avancés éliminent également les effets secondaires et n'affectent pas le système cardiaque et les vaisseaux sanguins. Ces antihistaminiques sont approuvés pour l'allaitement. Mais craignant une réaction individuelle d'une femme qui allaite à n'importe quel composant, il est préférable de prendre tous les médicaments avec prudence, en regardant l'état de l'enfant.

Prévention des réactions allergiques avec la Guinée

Afin de déterminer ce qui peut être pris des allergies pendant l'allaitement, une mère qui allaite devrait d'abord consulter un médecin. Dans ce cas, cela vaut non seulement un effet bénéfique pour la mère, mais aussi un risque possible pour le bébé. À titre préventif, vous devez respecter les règles suivantes:

  • exclure les animaux de compagnie là où il y a un bébé. Les chiens, chats, perroquets et autres sont des porteurs potentiels de la maladie;
  • pendant la journée, il est nécessaire de ventiler l'appartement en l'absence d'un enfant, d'humidifier l'air de la pièce et d'effectuer un nettoyage humide;
  • Ne vous promenez pas dans les champs ou les forêts pendant la période de floraison des plantes;
  • si le bébé est transporté dans une voiture, ne laissez pas les fenêtres ouvertes à nouveau;
  • une femme qui allaite doit surveiller la nourriture, éliminer les allergènes possibles: agrumes, chocolat, miel, noix;
  • les rideaux, les couvertures, les oreillers, les matelas doivent être périodiquement aérés et nettoyés de la poussière, des germes;
  • peluches, la literie doit être systématiquement traitée à haute température;
  • si la maison a une personne allergique, il est préférable de remplacer les produits en duvet par des synthétiques. Ils ont moins d'allergènes, les plantes à fleurs doivent également être nettoyées..

Vous pouvez vaincre une maladie dangereuse pendant la lactation, l'essentiel est de suivre la prescription du médecin pour le dosage des antihistaminiques. Ne buvez que les médicaments recommandés pendant la période de la Guinée dans le cours prescrit. Ne vous auto-médicamentez pas, car cela peut affecter la santé du nouveau-né.

Avec gv d'allergies

En général, les allergies ne sont le plus souvent pas héréditaires. Il s'agit d'une réaction du système immunitaire protecteur d'une personne. Par exemple, si vous avez des cils dans les yeux, vous aurez des larmes. Il s'agit également d'une réaction défensive. Ce n'est que dans les organismes de certaines personnes qu'un dysfonctionnement se produit. Le corps prend des substances inoffensives comme une menace. Il s'agit de byvat lors des pics hormonaux (à l'adolescence, pendant la grossesse, après une longue maladie, pendant la ménopause, etc.). Donc, si un enfant a une bonne santé et une forte immunité, la probabilité qu'il souffre d'une allergie est assez faible.

J'ai entendu tout cela lors de conférences au centre d'immunologie et d'allergologie. J'ai le rhume des foins saisonnier le plus fort (floraison des chatons). Je suis tourmenté depuis 15 ans. Cette année, la période d'exacerbation est tombée au premier trimestre. C'était très mauvais. Étouffé la nuit. Par expérience personnelle, je dirai - utilisez un laque pour le nez (éternue un peu moins) et ne retirez pas le masque médical. J'ai marché avec un masque et suis parti en transport. Vous vous sentez stupide, bien sûr, mais c'est mieux que d'étouffer et d'éternuer tout le temps. Et, malgré le danger - "Allergodil" coulait dans les yeux une fois par jour et "Vibrocil" coulait dans le nez quand il est devenu très mauvais. Toujours (4 fois par jour) Taufon coulait dans mes yeux. C'est une vitamine pour les yeux. En tout cas, c'est utile, et les démangeaisons légèrement réduites.

Préparations contre les allergies pour une mère qui allaite

Après le début de l'allaitement, une jeune femme a beaucoup de soucis. Selon les statistiques, une mère sur cinq souffre d'une allergie pendant l'allaitement, donc pour le moment ce problème est tout à fait pertinent. Pour prévenir les effets des facteurs allergiques sur la mère et l'enfant, il est nécessaire de comprendre les causes de cette pathologie.

Le mécanisme de l'allergie pendant la lactation

Au début de l'allaitement, avec le lait, des anticorps pénètrent dans le corps du bébé qui l'aident à combattre les bactéries et les virus environnementaux. De plus, lors de l'alimentation du bébé, la mère lui passe tout le bagage accumulé de protéines, de graisses et de glucides. Un petit organisme doit absorber toute cette richesse, ce qui est souvent une tâche difficile pour lui..

Les causes de cette pathologie sont assez diverses. Les spécialistes comprennent la réaction du corps de la mère à la poussière domestique, aux poils d'animaux ou aux produits de nettoyage ménagers. Cependant, le plus souvent, une allergie est enregistrée chez une femme ou un enfant à divers produits alimentaires. La manifestation de l'intolérance à la nourriture ou à d'autres agents pathogènes est plus psychologique.

Une jeune mère se soucie principalement de la santé de son enfant. Dans le même temps, elle doit comprendre que le bébé ne sera pas infecté par des allergies par le lait maternel et qu'il peut hériter d'une intolérance à la nourriture, aux fruits ou aux produits chimiques. En présence de manifestations chez le bébé de diverses réactions pathologiques, une femme doit immédiatement modifier son alimentation. Tout remède contre les allergies en lactation ne peut être utilisé que si le changement de régime alimentaire et l'élimination des éléments de forte activité allergique ne donnent pas de résultats visibles..

Causes d'allergies après l'accouchement

Très souvent, immédiatement après la naissance d'un bébé, une femme présente des manifestations externes d'une réaction allergique. Cela est dû au fait qu'à la naissance, la majorité des forces protectrices du corps de la mère sont expulsées et que les substances qui n'avaient pas causé d'irritation auparavant sont désormais dangereuses pour la santé d'une jeune mère..

Il existe de nombreux exemples d'une telle pathologie. Une femme pourrait utiliser certains cosmétiques avant l'accouchement, après la naissance d'un bébé, les onguents et les crèmes habituels peuvent provoquer des rougeurs et des démangeaisons chez une mère qui allaite. Le grand nombre d'oranges et de citrons qu'une femme enceinte a consommé conduit souvent à la nécessité d'utiliser diverses pilules contre les allergies pour le HS.

Avec une préparation psychologique pour la naissance à venir et la période d'allaitement, la jeune mère reçoit des recommandations sur la nutrition pendant la période post-partum. Une femme devrait renoncer à bon nombre de ses aliments préférés au nom de la santé de son bébé. Pendant la grossesse, les préférences alimentaires de nombreuses femmes sont formées par un système hormonal modifié, les cornichons et les framboises fraîches en janvier sont devenus depuis longtemps une manière folklorique collective.

Après le début de l'allaitement maternel, la jeune mère doit oublier tous les excès alimentaires et être guidée uniquement par les recommandations des diététiciens pour les infirmières ainsi que les pédiatres. Toute allergie alimentaire d'une femme qui allaite affectera certainement l'état de son bébé. Manger des aliments à forte activité allergique, comme le chocolat, le café, les mandarines ou le citron, affectera immédiatement le bien-être du petit homme.

Comment pouvez-vous traiter les allergies à la lactation??

Tous les médicaments contre les allergies à l'hépatite B sont appelés antihistaminiques et sont largement utilisés en médecine moderne. On sait depuis longtemps que ces médicaments sont décomposés dans le corps de la mère par près de 85 à 90%, et seule une petite fraction de ces substances pénètre dans le corps du bébé avec le lait maternel.

En règle générale, le traitement des manifestations allergiques chez une femme qui allaite ne provoque aucune manifestation chez le bébé. Cependant, avant de commencer le traitement, il est nécessaire de connaître auprès d'un spécialiste tous les effets secondaires de ce médicament pour un petit enfant. Le médecin aidera la jeune mère à choisir le schéma nécessaire pour une utilisation sûre des antihistaminiques.

Les médecins incluent Suprastin et Loratadin comme principaux médicaments pour éliminer diverses réactions pathologiques. Ce sont les principaux antihistaminiques en lactation, vous devez donc vous y attarder plus en détail:

  • L'utilisation de la suprastine en lactation est la plus controversée. Dans l'annotation à ce médicament, il est indiqué que ce médicament est contre-indiqué pendant l'allaitement. Il est à noter que la suprastine pénètre dans le corps de l'enfant avec le lait maternel et provoque des «effets indésirables». Le médicament peut provoquer de la somnolence, de l'apathie, nuire au travail du tube digestif du bébé. Dans le même temps, la plupart des pédiatres recommandent l'utilisation de suprastin dans les sirops pour soulager les réactions allergiques du bébé. L’essence du problème est la possibilité d’une posologie claire pour le traitement direct du bébé, ce qui est difficile à obtenir lorsque le médicament pénètre dans le corps du bébé avec le lait maternel.
  • La plupart des allergènes recommandent les pilules allergiques aux patients allergiques avec Loratadin GV avec une grande prudence. Les effets secondaires de ce médicament sont décrits avec suffisamment de détails dans la littérature médicale. Cela comprend des problèmes avec le système nerveux central chez un nourrisson et diverses pathologies hépatiques. Dans le même temps, on oublie en quelque sorte que ce médicament se décompose dans le corps féminin en 12 heures, il est excrété par les reins d'une jeune mère presque un jour et passe dans le lait maternel à des doses qui ne constituent pas une menace pour la santé de l'enfant.

Pour le traitement des réactions allergiques chez une mère qui allaite, l'utilisation d'antihistaminiques de deuxième génération est actuellement recommandée. Ils sont plus parfaits, ont moins d'effets indésirables. Ils doivent être considérés en détail comme une réponse à la question de ce qui est possible des allergies dans l'hépatite B.

Antihistaminiques recommandés pour la lactation

Si une femme présente des manifestations de réactions allergiques générales ou locales, le traitement médicamenteux ne peut pas être abandonné. Les antihistaminiques pendant la lactation sont devenus le principal choix pour lutter contre diverses réactions allergiques. La pharmacologie moderne propose une gamme de médicaments qui n'affectent pas le corps du bébé.

Tout d'abord, ce sont des dérivés de pipérazine qui ne provoquent pratiquement pas de somnolence chez le bébé. Les médicaments «Cetrin», «Lethizen» et «Cetirizine» sont recommandés par l'OMS pour les femmes pendant l'allaitement. Ces substances médicinales sont incluses dans les protocoles nationaux de lutte contre les réactions allergiques chez la femme.

Leur sécurité pour le bébé est due au pourcentage élevé de la combinaison du médicament avec les fractions protéiques du corps de la mère et à la faible pénétration dans le lait maternel. Les antihistaminiques à lactation produits aux États-Unis et en Angleterre «Erius» et «Zenaro» diffèrent par le même petit effet de pénétration dans le corps des enfants..

De nombreuses femmes posent dans divers forums la question: «Qu'est-ce qu'une mère qui allaite peut boire contre les allergies?» Un problème similaire doit être résolu non pas sur les réseaux sociaux, mais avec l'aide de votre médecin traitant. Le traitement de toute pathologie pendant l'allaitement est une tâche très délicate, car il ne s'agit pas seulement de la santé d'une femme, mais aussi du bien-être d'une petite personne.

La chaîne de pharmacies modernes propose une large sélection d'antihistaminiques adaptés aux femmes allaitantes, mais leur utilisation sans consulter un médecin peut conduire à un résultat tragique..

Prévention des allergies à l'allaitement maternel

Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Ce postulat est plus pertinent lorsque la question porte sur la lutte contre les allergies.

Une femme au stade de la grossesse doit savoir auprès de l'allergologue ce qui provoque exactement sa réaction négative. Si l'allergène est constamment présent dans l'environnement d'une mère qui allaite, alors toute thérapie sera vaine.

Cependant, il existe plusieurs principes de base qui sont caractéristiques de la lutte contre tous les stimuli du corps féminin. Ils sont assez simples et ne nécessitent pas d'efforts excessifs de la part des jeunes mères:

Pollinose chez une mère qui allaite et méthodes pour sa prévention

Un grand nombre de réactions allergiques notées par les travailleurs médicaux dans la population en raison d'une mauvaise écologie est aujourd'hui un problème grave. Les femmes allaitantes font souvent partie de ce groupe, car ce contingent a considérablement réduit l'immunité.

L'une des maladies allergiques les plus courantes est l'écoulement nasal saisonnier ou le rhume des foins. La pathologie affecte principalement le printemps, lorsque les arbres commencent à fleurir et que le pollen remplit l'air..

Symptômes du rhume des foins chez la femme enceinte

Les principaux symptômes du rhume des foins ne sont pas très différents d'un rhume. Ceux-ci incluent la congestion nasale, une sensation de brûlure dans la gorge, une toux sèche et des maux de tête.

La principale différence entre une réaction allergique saisonnière du SRAS est l'absence d'augmentation de la température corporelle. De plus, la gravité du processus dépend de l'emplacement de la jeune femme. Une exposition prolongée à l'air frais ou même dans une pièce aux fenêtres ouvertes entraîne souvent une exacerbation d'une crise de rhume des foins.

Types de rhume des foins

Selon l'agent causal, ils partagent une pollinose printanière ou une réaction allergique au pollen des plantes à fleurs et à la pollinose chronique. Ce processus pathologique ne dépend pas de la période de l'année et est une réaction du corps d'une femme qui allaite aux cheveux ou à la poussière domestique.

Nous vous recommandons de lire un article sur les produits allergisants pendant l'allaitement. Vous en apprendrez sur les causes de la réaction, les recommandations diététiques pour une femme qui allaite, l'allergénicité de certains produits.

Comment se protéger du rhume des foins

La principale mesure préventive pour cette condition est l'exclusion du pathogène des allergies de votre environnement. Et si au moment de l'exacerbation des conditions vous pouvez essayer de vous débarrasser des animaux de compagnie, alors un changement saisonnier de résidence n'est pas toujours possible.

Dans ce cas, vous pouvez donner quelques conseils utiles aux mères qui allaitent pour prévenir les allergies:

  • l'hygiène de la maison, ce qui implique un nettoyage humide régulier de la pièce;
  • après une promenade, il est nécessaire de bien nettoyer tous les vêtements extérieurs et de prendre une douche, il est conseillé de rincer la cavité nasale avec une solution de sel marin;
  • une irritation excessive de la muqueuse du nez et des yeux peut provoquer un assèchement de l'air. Pour éviter cet effet sur le corps, il est tout à fait possible d'utiliser un vaporisateur et d'avoir un spray nasal spécial avec vous.

En cas de rhume des foins, les femmes qui allaitent doivent demander l’aide et les conseils d’un spécialiste afin de ne pas se soigner elles-mêmes pour nuire à la santé de leur bébé, le privant de la joie d’allaiter.

Les règles de comportement énumérées pendant la lactation aideront une mère qui allaite à éviter les allergies pendant l'allaitement. De plus, elle n'aura pas à fondre avant de choisir des antihistaminiques pendant la lactation.

Nutrition contre les allergies pendant l'allaitement. Rougeur, irritation ou éruptions cutanées sévères chez un bébé pendant l'allaitement.

Le composant principal du médicament peut provoquer des allergies chez la mère et s'il pénètre dans le lait - chez le bébé.

Produits qui provoquent des allergies pendant l'allaitement. Comment perdre du poids pendant l'allaitement, perdre du poids.

Un problème pour deux: une allergie chez une mère qui allaite

L'allaitement maternel est un processus extrêmement responsable. En effet, la qualité du lait maternel dépend de la qualité de vie de la mère, et avec elle de l'état général et de la santé du bébé. Par conséquent, les moindres changements et écarts, comme les allergies, sont souvent perçus par les mères qui allaitent comme une tragédie. À partir de l'article, vous apprendrez quoi faire pour une femme qui allaite avec des allergies, ainsi que comment créer correctement un menu d'un régime hypoallergénique.

Allergies chez les mères qui allaitent - cela vaut-il la peine de s'inquiéter?

Lorsqu'une allergie survient chez une femme pendant la lactation, alors beaucoup de questions se posent avec elle: «Est-il dangereux de donner du lait maternel?», «L'allergie est-elle donnée au bébé?», «Dois-je arrêter d'allaiter?». Si la mère a une réaction allergique et non une maladie infectieuse, il n'est pas nécessaire d'arrêter l'allaitement.

Les allergies ne se transmettent pas par le lait. Toute manifestation de la réaction chez le bébé sera associée à sa prédisposition génétique à eux, ainsi qu'à un contact direct avec des allergènes.

Vous pouvez également regarder une vidéo où le pédiatre répond à la question de savoir s'il est possible d'allaiter avec une allergie chez une mère qui allaite

Réaction allergique sévère

Si l'allergie a pris une forme aiguë, la prise d'antihistaminiques est tout simplement nécessaire. Les antihistaminiques de 2 génération (cétirizine, Suprastin) sont prescrits par un médecin et la lactation s'arrête pendant un certain temps. C'est exactement le cas en ce qui concerne la nécessité vitale, car avec de telles réactions, œdème laryngé, suffocation, choc anaphylactique, œdème de Quincke sont possibles.

Causes des allergies

Une allergie survient lorsque le système immunitaire reconnaît une substance hostile et commence à la combattre. Tout peut provenir de l'agent causal d'une allergie: colorants alimentaires, pollen végétal, poils d'animaux, poussière, agents pathogènes fongiques, produits chimiques ménagers, cosmétiques, fruits (en particulier les agrumes).

Les allergènes sont divisés en groupes:

  • bactérien
  • pollen
  • peau
  • aliments
  • Ménage
  • chimique
  • fongique

Allergie post-partum

L'immunité d'une femme, affaiblie par la grossesse et le travail, est particulièrement sensible aux allergies. Si une allergie survient immédiatement après l'accouchement, vous devez revoir attentivement votre alimentation, exclure temporairement les agrumes et le chocolat s'ils sont pris comme aliments. Introduire de nouveaux produits dans les aliments par étapes, en observant en cours de route la réaction du bébé. Les modifications apportées sont plus facilement conservées dans le format du journal.

Allergie chronique

Si les symptômes d'allergies ne disparaissent pas, mais s'aggravent, ils se transforment progressivement en symptômes chroniques. La forme chronique de l'allergie est due au contact continu avec l'allergène..

Dans de tels cas, il est recommandé d'éliminer immédiatement l'irritant et de faire l'objet d'un examen approfondi par des spécialistes afin d'exclure les maladies auto-immunes (lupus érythémateux, polyarthrite rhumatoïde), de passer des tests d'anticorps et de frottis nasaux pour la recherche (pour la rhinite chronique).

Ils se caractérisent par un dysfonctionnement de l'ensemble du système immunitaire, qui commence à attaquer les tissus sains du corps. Pour le traitement de ces maladies, des médicaments qui inhibent l'activité du système immunitaire (Chlorambucil, Azathioprine) en combinaison avec des vitamines et un régime spécial sont utilisés.

Comment se manifeste l'allergie?

L'allergie est une méthode particulière de protection du corps, sa réaction instable aux objets malveillants. En conséquence, des symptômes généraux et locaux apparaissent:

  • attaques d'éternuements répétés;
  • dermatite (inflammation de la peau, urticaire, démangeaisons, eczéma, cloques);
  • conjonctivite, rougeur des yeux, larmoiement;
  • rhinite, rougeur, gonflement et gonflement du nez;
  • bronchospasme, essoufflement;
  • gonflement des oreilles, perte auditive, otite moyenne.

Caractéristiques des allergies chez les mères qui allaitent

Étant donné que la santé du bébé dépend directement de l'état de la mère pendant la lactation, il est nécessaire de prendre en compte les aspects de sécurité des médicaments de ce côté. Si l'allergène est présent dans le lait maternel, le bébé peut avoir des manifestations cutanées sous forme de peau sèche, d'érythème fessier excessif et de croûtes séborrhéiques sur la tête..

Parfois, maman a une dermatite atopique, caractérisée par des rougeurs, de la sécheresse et des démangeaisons. Dans 60% des cas diagnostiqués, la dermatite chez la mère conduit au développement de la maladie chez le bébé, car elle est héréditaire. Il est traité strictement sous la supervision d'un médecin avec des antihistaminiques et un régime spécial..

Pollinose et GV

Le traitement du rhume des foins (allergie au pollen) pendant la lactation a ses propres caractéristiques. Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez trouver les recommandations d'un allergologue à ce sujet. Nous avons également préparé un article sur le rhume des foins pendant la grossesse et après l'accouchement..

Diagnostic d'allergie

Il existe de nombreuses façons de diagnostiquer les allergies:

  • tests cutanés
  • tests provocateurs
  • tests d'élimination
  • études d'anticorps

Le médecin s'intéresse aux plaintes du patient et prescrit ensuite certaines procédures. Inflammation, démangeaisons sur la peau, écoulement aqueux du nez, aggravation de l'état général, faiblesse, essoufflement - si au moins certains symptômes sont constatés chez une mère qui allaite, vous devez immédiatement consulter un médecin.

La thérapie prescrite par le médecin doit être effectuée régulièrement, en suivant toutes les recommandations.

Traitement des allergies pour les mères allaitantes

Voyons maintenant quoi faire avec une allergie chez une mère qui allaite. Tout d'abord, il faut établir la cause de la réaction, qui «provocateur» a servi d'impulsion à une telle réaction du corps et s'en débarrasser.

  • Passez en revue le régime alimentaire. Les aliments ne doivent pas contenir d'aliments hautement allergènes..
  • Limiter la présence de «dépoussiéreurs» dans la maison - peluches, tapis. Et les livres et la literie doivent être stockés dans des armoires fermées..
  • Évitez le contact avec les animaux. Les chats, les chiens et même les poissons (des allergies à leur nourriture sont possibles) peuvent provoquer des manifestations.
  • Minimisez l'utilisation de produits d'entretien ménager. Essayez d'utiliser le moins possible les aérosols et les détergents, en les remplaçant par des ingrédients naturels (soude, moutarde en poudre, savon à lessive).
  • Exclure catégoriquement la fumée de tabac. Même si la mère elle-même n'est pas encline à cette mauvaise habitude et qu'une personne de son environnement fume, les tentatives de fumer avec elle doivent être arrêtées.

Recommandations générales pour l'usage de drogues

Si possible, choisissez des médicaments sous forme de spray ou de solution pour inhalation. Ces médicaments agissent sur certaines zones de la peau, permettant une absorption minimale dans le sang et le lait et, par conséquent, la réaction possible du bébé à ces derniers est minime..

Médicaments contre-indiqués pour les mères allaitantes:

  • Pipalphénol
  • Claritin
  • Klimastin
  • Diazolin
  • Cétizirine
  • Fexofénadine
  • Lévocytirizine
  • Pipérazine
  • Desloratidine
  • Suprastin

Ces pilules contre les allergies sont excrétées dans le lait et ont un effet néfaste sur le bébé - il devient trop excité ou, au contraire, léthargique et somnolent. Si la prise de tels médicaments est vitale, la lactation est arrêtée.

Les allergènes peuvent être éliminés en toute sécurité en combinant des entérosorbants (Polysorb, Enterosgel, charbon blanc) et un régime d'élimination, dans lequel les produits provoquant des allergies sont exclus du régime.

Ce qui est possible des allergies à l'hépatite B

Étant donné que les études cliniques sur les réactions des mères allaitantes à certains médicaments ne sont pas menées, il est impossible de dire sans équivoque sur la sécurité des antihistaminiques. Voici quelques-uns des médicaments les plus économes pouvant être utilisés pendant la lactation:

Certains de ces médicaments se présentent sous forme de gouttes ou de gel. Les gouttes sont utilisées pour les manifestations de ces types d'allergies comme l'urticaire qui coule, les allergies alimentaires, l'enflure. Éruption cutanée, ampoules, piqûres d'insectes, l'eczéma est traité avec un gel, en l'appliquant sur les zones touchées.

Nutrition adéquat

Il est bien dit que nous sommes ce que nous mangeons. Et le régime alimentaire d'une mère qui allaite avec une tendance aux allergies devrait ressembler à un menu clair avec de nombreuses restrictions. Les pilules contre les allergies ne sont pas une panacée et ce n'est qu'avec une bonne nutrition que vous pouvez obtenir des résultats positifs.

Principes d'un régime hypoallergénique

Il est nécessaire d'aborder sélectivement le régime alimentaire d'une femme allergique pendant la lactation. Vous pouvez en savoir plus sur les produits que vous pouvez et ne devez pas manger pendant l'allaitement dans l'article correspondant..

Régime de maman qui allaite:

  • nutrition faible en glucides avec le moins de sucre
  • soupes de légumes et bouillons de boeuf
  • produits laitiers, yaourts, kéfir, fromage cottage faible en gras
  • les pommes sont autorisées
  • 2 litres d'eau chaque jour (vous pouvez avoir du thé faible)
  • boeuf bouilli, poulet, dinde, poisson parfois cuit à la vapeur

Les aliments allergisants sont interdits:

  • des œufs
  • agrumes
  • Chocolat
  • bouillons gras
  • des noisettes
  • Halva
  • légumes et fruits de couleurs vives

Il est également recommandé qu'une procédure générale de détoxication soit effectuée afin d'en éliminer les agents pathogènes nocifs. Les préparations absorbantes - Enterosgel, charbon actif - feront parfaitement face à cette tâche..

Le traitement des allergies pendant l'allaitement, dans la plupart des cas, ne nécessite pas d'hôpital. Vous devez contacter votre thérapeute local pour prescrire les médicaments nécessaires et suivre clairement les recommandations. Il est important de savoir que les allergies ne sont pas une raison de paniquer et d'arrêter l'allaitement. Les médicaments, l'alimentation et les règles générales aideront à soulager les symptômes et, éventuellement, à éliminer la maladie.

Allergie alimentaire de la mère

Selon les statistiques médicales, près de 40% de la population mondiale est exposée à des réactions allergiques. Les femmes qui allaitent sont particulièrement allergiques. Un organisme affaibli après l'accouchement peut réagir violemment à un allergène précédemment sûr. Que faire si une mère qui allaite a une allergie et quels antihistaminiques sont sans danger pour la lactation?

Formes et manifestations

L'allergie est une sensibilité accrue du corps à certaines substances, les soi-disant allergènes. Le système immunitaire réagit à l'apparition d'une protéine étrangère et envoie un signal pour démarrer la production d'anticorps. Les anticorps sont envoyés à l'emplacement des allergènes, ce qui peut entraîner une inflammation et un gonflement..

Les symptômes de la maladie peuvent être généraux et locaux..

  • Les manifestations locales comprennent la rhinite et la conjonctivite allergiques, les spasmes bronchiques, la dermatite allergique, l'eczéma, l'urticaire.
  • Les manifestations courantes de la maladie sont des éruptions cutanées dans diverses parties du corps, des brûlures et des démangeaisons sévères des zones touchées, de la nervosité, des troubles du sommeil.

La maladie peut survenir sous une forme bénigne et ne se manifeste que par un nez qui coule, une rougeur des yeux, des éruptions cutanées mineures sur une petite zone de la peau. Mais une réaction allergique grave peut survenir. Dans ce cas, des zones importantes de la peau sont affectées, en raison d'un gonflement sévère du larynx, la respiration peut être difficile.

Caractéristiques des allergies chez les mères qui allaitent

Il est impossible de prédire quelle forme d'allergie peut se produire après l'accouchement, même si l'allergie est apparue plus tôt. La grossesse et le processus de naissance sont très stressants pour le corps, donc après eux, les allergies peuvent survenir sous une forme plus aiguë ou apparaître pour la première fois.

Les médecins notent que chez les femmes qui ont souffert d'une grossesse avec une pression artérielle élevée et un gonflement, la probabilité de réactions allergiques après l'accouchement est beaucoup plus élevée que celles qui n'ont pas eu de tels problèmes.

Les allergies chez les mères qui allaitent ont certaines caractéristiques:

  • augmentation des réactions allergiques qui se produisent avant la grossesse;
  • un large éventail d'allergènes possibles;
  • la probabilité de réactions similaires chez un nouveau-né;
  • sensibilité accrue de l'enfant aux allergènes dangereux pour la maman et aux infections respiratoires aiguës.

Les allergies se produisent généralement dans une seule direction. La maladie peut être caractérisée par des manifestations respiratoires (écoulement nasal, toux sèche, démangeaisons dans le nez) ou des symptômes gastro-intestinaux (indigestion, crampes intestinales). Les manifestations les plus courantes sont la peau: rougeur, éruption cutanée, cloques sur la peau.

S'il y a des signes d'allergie, la mère qui allaite doit consulter un médecin pour obtenir de l'aide. N'attendez pas que l'allergie disparaisse d'elle-même, elle est lourde d'aggravation de la maladie et de complications.

Traitement médical

En cas d'allergies, les médecins recommandent à coup sûr de prendre des antihistaminiques à une mère qui allaite. La plupart des comprimés modernes sont compatibles avec la lactation. Ce sont des antihistaminiques de deuxième génération et des stéroïdes..

Préparations Cetrin, Cetirizine, Allertec, Letizen sont des dérivés de pipérazine. Ils ont un effet sédatif minimal et peuvent être utilisés pendant l'allaitement. Les fonds sont légèrement absorbés dans le lait, car ils se caractérisent par une grande capacité à se lier aux protéines. Lors des études, les effets secondaires chez les enfants dont les mères ont pris ces médicaments n'ont pas été identifiés.

Les comprimés Fexofast, Fexadin, Telfast, Allerfex, Dinox sont un groupe d'antihistaminiques dont la fexofénadine est la substance active. Ces médicaments ont un léger effet sédatif. La substance active pénètre dans le lait à petites doses, sans provoquer d'effets indésirables chez l'enfant.

Les moyens Claritin, Loratadin, Loridin, Clarotadine ont également un léger effet sédatif et pénètrent peu dans le lait. Dans le traitement des mères allaitantes, les effets secondaires chez les enfants n'ont pas été identifiés. Ce groupe de médicaments est approuvé par la British Society of Immunology et l'American Academy of Pediatrics pour une utilisation en lactation..

Le médicament Aldecin avec la substance active est la béclométhasone inhalée. Selon les données d'E-LACTANCIA (Guide européen pour la compatibilité des médicaments et de l'allaitement maternel), il convient parfaitement à la lactation. Grâce à l'inhalation du médicament, son contenu dans le plasma sanguin est minime. Aucun effet secondaire n'a été signalé chez les nourrissons. Le produit a été inclus dans la liste OMS de 2002 des médicaments approuvés pour la lactation, et approuvé par la communauté médicale internationale pour une utilisation par les mères allaitantes.

Recommandations pour la prévention et le traitement

Un facteur important qui contribue à une récupération rapide est la limitation du contact avec l'allergène. Par conséquent, dans le traitement des allergies, il est nécessaire de savoir ce qui provoque exactement de telles réactions du corps. Les médecins recommandent non seulement de prendre des médicaments, mais aussi de prêter attention à l'alimentation et à la vie.

Pour les allergies, buvez plus de liquides: eau plate pure, compotes de fruits secs. Inclure dans le régime les premiers plats cuits dans du bouillon de boeuf, des soupes végétariennes, des céréales, de l'huile végétale, des pommes de terre bouillies, du pain blanc.

Retirez tous les objets qui accumulent de la poussière dans la maison. Ce sont de grosses peluches, de lourds rideaux, des tapis. Rangez les livres et la literie dans des armoires fermées. Lors du nettoyage des pièces, utilisez les produits chimiques ménagers avec prudence et très modestement. Lors du lavage de la literie et des vêtements, réglez l'option «rinçage supplémentaire» afin que le linge ne reste pas sur les objets.

Demandez aux membres du ménage de ne pas fumer à l'intérieur. Aérez les pièces plus souvent. Ne gardez pas d'animaux domestiques, car ils provoquent très souvent des allergies.

Suivez nos recommandations, mais ne vous auto-méditez en aucun cas. Toutes les procédures et les médicaments pour traiter les allergies doivent être prescrits par votre médecin..

En Savoir Plus Sur La Planification De La Grossesse